Oxydation partielle

En chimie, une oxydation partielle est une réaction chimique qui survient quand un mélange stochiométrique de fioul et d'air est partiellement brûlé dans un reconstitueur, ce qui crée un syngas riche en hydrogène.



Catégories :

Réaction chimique - Chimie générale

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La chaleur produite par la réaction d'oxydation partielle est utilisée dans la réaction de .... et de la production d'eau (voir les réactions chimiques).... (source : abipur)

En chimie, une oxydation partielle (en anglais, partial oxidation : POX) est une réaction chimique qui survient quand un mélange stochiométrique de fioul et d'air est partiellement brûlé dans un reconstitueur, ce qui crée un syngas riche en hydrogène. Ce gaz sert le plus fréquemment d'intrant dans un procédé chimique.

Il existe des variantes à cette réaction. A titre d'exemple, pour les besoins du procédé Haber-Bosch, du fioul lourd est réchauffé, mélangé à de la vapeur ainsi qu'à de l'oxygène, puis brûlé entre 1 200 °C et 1 500 °C[1].

Notes et références

  1. Smil, 2001, p. 117-118

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : réaction - chimique - fioul - brûlé - procédé - haber - bosch - smil - 2001 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxydation_partielle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu