Méthode de Kjeldahl

La méthode de Kjeldahl est applicable pour le dosage de l'azote de différents composés azotés tels les amines et les sels d'ammonium quaternaires.


Catégories :

Chimie analytique - Réaction chimique - Chimie générale

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.academic.ru
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'ammoniaque réagit avec de l'acide et le reste de l'acide est alors titré avec a carbonate de ... Actuellement, la méthode de Kjeldahl est en grande partie automatisée et se sert du détail... Voyez aussi. Azote de kjeldahl total... (source : worldlingo)
  • ... Dans un premier temps, la méthode de Kjeldahl est utilisé pour doser la quantité d'azote... fixation de l'ammoniac sur l'acide borique... azote Kjeldahl (1) ; Problème pour l'analyse d'un lait avec la méthode kjeldahl (2)... (source : forums.futura-sciences)
  • l'azote présent dans les protéines, les peptides et les acides aminés..... des utilisateurs ne réalisent pas que la méthode de Kjeldahl est en fait une... (source : grainscanada.gc)

La méthode de Kjeldahl est applicable pour le dosage de l'azote de différents composés azotés tels les amines et les sels d'ammonium quaternaires. Elle ne permet pas le dosage direct des nitrates, nitrites, nitrosyles, cyanures qu'il faut en premier lieu diminuer en ammoniac.

Lorsque l'azote est sous forme organique, il faut en premier lieu procéder à la minéralisation du composé pour passer à de l'azote minéral. On détruit la molécule organique en l'oxydant à ébullition par H2SO4 concentré, en présence de catalyseur : le carbone s'élimine sous forme de CO2, l'hydrogène sous forme de H2O et l'azote reste en solution sous forme de \rm NH_4ˆ+.

Historique

C'est en 1883 que Johan Kjeldahl mit au point cette méthode qui porte désormais son nom. La méthode Kjeldahl est une méthode universellement reconnue, adaptable à l'ensemble des types de matrices, sans obligation de calibration ou d'étalonnage. La méthode Kjeldahl est la méthode de référence de détermination des protéines.

Principe

En milieu basique concentré, le produit minéral, dont on veut doser l'azote, libère de l'ammoniac sous forme gazeuse.

Par exemple si le produit à doser est le tétrafluoroborate d'ammonium (\rm{NH_4BF_4}\,), on a :

\rm{NH_4ˆ+ + BF_4 ˆ- + NaOH \rightarrow Naˆ+ + BF_4ˆ- + NH_3 + H_2O}\,

NH3 est entraîné à la vapeur d'eau. Les vapeurs d'ammoniac sont condensées au contact d'un réfrigérant et recueillies dans une quantité connue et en excès d'acide fort.

\rm{NH_4OH  + HCl \rightarrow  NH_4Cl + H_2O +HCl}\, en excès

On titre l'excès d'acide par une solution titrée de soude :

\rm{HCl + NaOH \rightarrow NaCl + H_2O}\,

Exemple : dosage de l'azote total du lait

Le lait contient entre 32 et 35 g/L de matière organique azotée dont 95% de l'azote se trouve dans les protéines et les 5% restant dans des acides aminés libres.

Mode opératoire

Minéralisation

Pour doser les protéines contenues dans du lait par cette méthode, il faut en premier lieu procéder à une minéralisation. Pour cela introduire dans un matras :

Porter à ébullition la solution sous une hotte ventilée (les vapeurs de la minéralisation sont particulièrement irritantes et toxiques). Puis, à partir de l'éclaircissement de la solution, prolonger l'ébullition une demi-heure.

Laisser refroidir et introduire avec précaution de 30 à 50 mL d'eau distillée. Attention à l'ajout de l'eau distillée car l'ajout d'eau dans un acide fort comme l'acide sulfurique ici peut génèrer une très forte réaction, voir l'explosion !

Récupération de l'ammoniac

Réaliser le montage de distillation suivant :

Montage à réaliser, voir l'article Distillation

Dans le ballon, introduire :

Plonger le bout du réfrigérant dans un bécher contenant 20 mL d'acide borique et 2-3 gouttes de rouge de méthyle.

Chauffer modérément le ballon.

Doser l'ammoniac, au fur et à mesure de son dégagement, par une solution titrée d'acide sulfurique à 0 05 mol/L. Le dosage est terminé dès que la coloration reste stable pendant à peu près 5 min.

Par précaution, retirer le bécher avant de stopper le chauffage pour éviter tout siphonnage.

Calculs

x représente l'avancement de la réaction. Dans la première réaction, l'ammoniac est mis en présence d'un excès d'acide où une partie n'de l'acide réagit. On fait réagir le restant de l'acide n avec la soude. nH3O + = n'+ n'', c'est un dosage en retour.

\rm NH_3 \, \rm H_3Oˆ+ \, \longrightarrow \rm NH_4 ˆ+ \, \rm H_2O \,
Etat initial \rm n NH_3 \, \rm n' H_3Oˆ+ \, 0 \, excès
État intermédiaire \rm n NH_3 - x \, \rm n' H_3Oˆ+ - x \,  x \, excès
État Final 0\, 0\,  x_{max} \, excès
\rm H_3Oˆ+ \, \rm OHˆ- \, \longrightarrow \rm 2 H_2O \,
État initial \rm n'' H_3Oˆ+ \, \rm n OHˆ- \, 0\,
État intermédiaire \rm n'' H_3Oˆ+ - x \, \rm n OHˆ- - x \, \rm 2 x \,
État Final \rm 0\, \rm 0\, \rm 2 x_{max} \,


\rm n'' H_3Oˆ+ - x = 0 \,
\rm n OHˆ- - x = 0 \,

donc \rm n'' H_3Oˆ+ = n OHˆ- \,

\rm n H_3Oˆ+ =n' H_3Oˆ+ + n'' H_3Oˆ+  \,
\rm H_3Oˆ+ = n NH_3 + n OHˆ- \,
\rm 2 C_ {H_2 SO_4} \times V_ {H_2 SO_4} = C_{NH _3} \times V_{NH _3} + C_{NaOH} \times V_{NaOH} \,
\rm C_{NH _3}= \frac {2 C_ {H_2 SO_4} \times V_ {H_2 SO_4} - C_{NaOH} \times V_{NaOH}}{ V_{NH _3}}

Une mole de NH3 provient d'une mole d'atomes d'azote (N). Par conséquent en retrouvant le nombre de moles d'atomes d'azote vous pourrez en déterminer la concentration massique.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : acide - azote - méthode - excès - dosage - ammoniac - kjeldahl - forme - solution - eau - état - minéralisation - doser - lait - composés - premier - lieu - organique - ébullition - concentré -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_de_Kjeldahl.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu