Masse solaire

En astrophysique, la masse solaire est l'unité de masse conventionnellement utilisée pour les étoiles ou les autres objets massifs.


Catégories :

Unité d'astronomie - Unité de masse - Unité de chimie - Chimie générale

Recherche sur Google Images :


Source image : insu.cnrs.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • En utilisant une combinaison d'instruments du VLT de l'ESO, une équipe d'astronomes a découvert l'étoile la plus massive connue à ce jour... (source : forum.korben)
  • ... En utilisant une combinaison d'instruments du VLT (Very Large Telescop) de l'ESO, une équipe d'astronomes adécouvert l'étoile la plus... (source : aleth.over-blog)

En astrophysique, la masse solaire est l'unité de masse conventionnellement utilisée pour les étoiles ou les autres objets massifs. Elle est égale à la masse du Soleil.

Son symbole et sa valeur sont :

M_{\odot} = 1,9891 \times 10ˆ{30}\; {\rm kg}.

La masse solaire peut aussi être déterminé par l'Unité astronomique ( {UA} \ ), l'année et le Constante gravitationnelle ( {G} \ )  :

M_\odot=\frac{4 \piˆ2 \times (1{\rm UA})ˆ3}{G\times(1{\rm ans})ˆ2}.


La masse solaire vaut à peu près 330 000 fois la masse de la Terre. Les étoiles ayant la plus petite masse observée (1/20 de masse solaire) sont les naines rouges. Les étoiles les plus massives ont le plus souvent une masse d'environ 50 à 80 masses solaires. Les étoiles toujours plus massives sont instables car l'immense pression de radiation qui règne en leur centre provoque l'expulsion de la matière qui les forme.

On pense que la première génération d'étoiles de l'Univers, celles de la population III, furent des étoiles essentiellement géantes, quelquefois plus de 100 masses solaires, ou alors peut-être 200 masses solaires ! Elles purent exister, car leur taux de «métallicité» était pour ainsi dire nul, et les ions «métalliques» sont énormément plus entrainés par la pression de radiation que l'hydrogène et l'hélium ionisés. Une bonne partie d'entre-elles finissent en hypernovas.

En janvier 2004, Stephen Eikenberry de l'université de Californie, a annoncé avoir trouvé l'étoile la plus massive jamais observée : LBV 1806-20. C'est une étoile particulièrement jeune qui ferait au moins 150 masses solaires.

En juillet 2010, une équipe d'astronomes international annonce la découverte avec VLT au Chili une étoile R136a1 dans la Nébuleuse de la Tarentule 265 fois plus lourd que le Soleil. Selon le Professeur Paul Crowther de l'Université de Sheffield elle fait 320 fois la masse du soleil. [1]

Note

  1. [1]bbc. co. uk, By Jonathan Amos Science correspondent, BBC News, 21 July 2010, Astronomers detect'monster star'

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : masse - solaire - étoiles - soleil - fois - massives - unité - constante - observée - pression - radiation - université - 2010 - bbc -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Masse_solaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu