Chélation

La chélation est un processus physico-chimique au cours duquel est constitué un complexe, le chélate, entre un ligand, dit chélateur, et un cation métallique, alors complexé, dit chélaté.



Catégories :

Chélation - Réaction chimique - Chimie générale

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La thérapie de chélation est l'administration d'agents chélateurs pour éliminer... Le complexe résultant est soluble dans l'eau, ce qui lui permet d'entrer... (source : news-medical)
  • Qu'est-ce que la chélation ?La chélation est un processus naturel qui se... Tout complexe de minéraux, dans lequel un ou plusieurs anneaux de chélation sont ... (source : lamoisson)
Complexe chélate de l'EDTA avec un cation métallique

La chélation (prononcer kélassion, du grec khêlê : «pince») est un processus physico-chimique au cours duquel est constitué un complexe, le chélate, entre un ligand, dit chélateur (ou chélatant), et un cation (ou atome) métallique, alors complexé, dit chélaté.

Le «chélate» se distingue du simple «complexe» par le fait que le cation métallique est fixé au chélateur par au moins deux liaisons de coordination définissant un cycle avec le métal, à la manière d'une pince, d'où le nom. Le nombre de liaisons métal-ligand qu'il est envisageable de former définit la «denticité» : on parle de coordinats bidentes, tridentes, tétradentes, etc, mais aussi de ligands monodentates, bidentates, polydentates. L'atome central est lié aux atomes voisins par au moins deux liaisons en formant une structure annulaire, un cycle chélate. Les cycles chélates les plus stables sont les cycles chélates à 5 ainsi qu'à 6 chaînons. Grâce à cet effet, les chélates sont des complexes plus stables que les complexes de ligands monodentes comportant les mêmes fonctions chimiques.

Typologie des chélateurs

Il existe des chélatants faibles, qui forment des complexes labiles et instables, et des chélatants forts, tels l'EDTA, qui peuvent former des complexes extrêmement stables et inertes, caractérisés par des constantes de dissociation inférieures à 10-27, c'est-à-dire que la forme complexée est un milliard de milliard de milliard de fois plus stable que la forme dissociée.

Fonctions biologiques

La chélation est un phénomène naturel essentiel

Applications

Les applications des chélateurs sont nombreuses, par exemple :


Il existe aussi des chélateurs naturels tels que des molécules contenues dans la bardane, l'ail, le lierre terrestre, les algues et la coriandre[réf.  nécessaire].

Notes et références de l'article

  1. Blacker D, Haines JL, Rodes L, Terwedow H, Go RC, Harrell LE, Perry RT, Bassett SS, Chase G, Meyers D, Albert MS, Tanzi R. ApoE-4 and age at onset of Alzheimer's disease : the NIMH genetics initiative. 1 : Neurology. Janvier 1997 Jan ; 48 (1)  :139-47
  2. Olarte L, Schupf N, Lee JH, Tang MX, Santana V, Williamson J, Maramreddy P, Tycko B, Mayeux R. Apolipoprotein E epsilon4 and age at onset of sporadic and familial Alzheimer disease in Caribbean Hispanics.  ; Arch Neurol. Novembre 2006 ; 63 (11)  :1586-90
  3. Aggarwal NT, Wilson RS, Beck TL, Bienias JL, Berry-Kravis E, Bennett DA.  ; The apolipoprotein E epsilon4 allele and incident Alzheimer's disease in persons with mild cognitive impairment. Neurocase. Février 2005 ; 11 (1)  :3-7
  4. Huang Y.  ; Apolipoprotein E and Alzheimer disease.  ; Neurology. 2006 Jan 24;66 (2 Suppl 1)  :S79-85
  5. Slooter AJ, Cruts M, Kalmijn S, Hofman A, Breteler MM, Van Brœckhoven C, van Duijn CM Arch Neurol ; Risk estimates of dementia by apolipoprotein E genotypes from a population-based incidence study : the Rotterdam Study. Juillet 1998 ; 55 (7)  :964-8
  6. Effects of age, sex, and ethnicity on the association between apolipoprotein E genotype and Alzheimer disease. A meta-analysis. APŒ and Alzheimer Disease Meta Analysis Consortium. Farrer LA, Cupples LA, Haines JL, Hyman B, Kukull WA, Mayeux R, Myers RH, Pericak-Vance MA, Risch N, van Duijn CM JAMA. Octobre 1997 ; 2-29;278 (16)  :1349-56.

Voir aussi

Liens et documents externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : chélate - and - complexe - métallique - chélateur - alzheimer - disease - apolipoprotein - cation - ligand - liaisons - cycle - stables - risque - apœ - edta - chélation - chélatant - atome - forme -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A9lation.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu